Terpolymère d'éthylène-propylène-(diène)-monomère (EPDM)

Élastomère 

Les élastomères sont rigides, habituellement souples et toujours déformables sous charge. Après une contrainte, les élastomères retrouvent leur forme initiale.

Lorsqu'ils sont chauffés, les élastomères ne se transforment pas en plastique (et ne sont pas déformables) et ne fondent pas. À hautes températures, ils se décomposent et le matériau se désintègre. Les élastomères sont non fusibles, insolubles mais peuvent être transformés.

L'élasticité d'un matériau élastomère est définie par son degré de réticulation. L'opération consistant à créer les liaisons intermoléculaires est appelée vulcanisation ou cuisson.

Les élastomères vulcanisés sont alors nommés « caoutchoucs ». Le caoutchouc EPDM (caoutchouc éthylène-propylène-diène-monomère (catégorie M)), type de caoutchouc synthétique, est un élastomère très polyvalent. Le E désigne l'éthylène, le P, le propylène, le D, le diène et le M fait référence à sa classification dans la norme ASTM D-1418.

Le caoutchouc EPDM est utilisé pour les joints, les coulisses de glace, les tuyaux de jardin et d'appareils électroménagers, les tubages, les machines à laver, les courroies, l'isolation électrique, les vibrateurs et les baffles de haut-parleurs. Il est également employé comme élément résistant à l'eau pour les jonctions des câbles électriques, les membranes de couverture, les membranes géotextiles, les éléments mécaniques en caoutchouc, la modification de l'impact du plastique, les thermoplastiques, les produits vulcanisés et bien d'autres applications.

Les principales propriétés de l'EPDM résident dans son exceptionnelle résistance à la chaleur, à l'ozone et aux intempéries. Il fait également preuve d'une bonne résistance aux substances polaires et à la vapeur et affiche une excellente capacité d'isolation électrique.